Accueil > Actualité et Médias > Actualités académie de Dijon > Audience Fédérale auprès de la nouvelle SGA de Dijon, Isabelle (...)

Audience Fédérale auprès de la nouvelle SGA de Dijon, Isabelle Chazal

Article publié le dimanche 22 octobre 2017
  • Version imprimable

Audience Fédérale auprès de la nouvelle SGA de Dijon, Isabelle Chazal

vendredi 15 septembre 2017 Rectorat de Dijon :
audience auprès de la nouvelle secrétaire générale d’académie, Isabelle Chazal, et de monsieur Petitjean, DRH

  • Evelyne Lunati, Alexandre VERHELST pour A et I UNSA
  • Laurent Girard pour le SN2D
  • Lucia Romero-Bousquet, Franck Deletraz pour le SE UNSA
  • Bruno Guého pour la fédération

 Nous présentons rapidement l’UNSA et nos valeurs. Nous exprimons nos réserves sur certaines déclarations de notre ministre ainsi que sur les mesures salariales envisagées dans la fonction publique (CSG, blocage du point d’indice, réduction du nombre de CUI …). Nous lui faisons part de la participation de l’UNSA à la journée d’action fonction publique le 10/10/2017.

La Secrétaire générale d’académie nous répond :

  • Tout d’abord, elle se présente. Elle a travaillé en DSDEN, ensuite elle a été DRH à Clermont-Ferrand puis à Créteil.
  • Conditions de la rentrée
     : très favorable selon elle, l’académie bénéficiait de postes en plus dans le premier degré (+ 4) et dans le second (+ 37) alors que les prévisions font envisager une perte de 1475 élèves dans le premier degré et 450 dans le second (prévisions qui seront sans doute dépassées dans le second degré…)
  • PPCR : malgré nos inquiétudes sur le calendrier de montée en puissance de l’accord, elle nous informe que de nombreux reclassements sont en cours, ils se traduiront par des changements sur la paie d’octobre. Mais ce n’est pas
    le seul chantier : les changements dans les modalités d’évaluation ainsi que les rendez-vous de carrière se mettent aussi en place.
  • CUI : l’EN est la moins touchée des administrations. Elle rappelle l’extrême précarité de ces contrats qui débouchent rarement sur un retour à l’emploi et nous informe que le nombre de contrat AESH augmentera dans l’académie sans pouvoir nous préciser de combien…
  • Concernant les déclarations de notre ministre, elle nous incite à nous méfier des raccourcis médiatiques et à prendre connaissance de l’ensemble des propos.
    Nous lui précisons qu’en grand communicant, notre ministre sait parfaitement ce qu’il fait…

Enseignants du premier degré :

  • Nous demandons où en est l‘harmonisation des mouvements départementaux ? Pas de réponse pour le moment…
  • Nous demandons un arrêt de la multiplication des postes profilés ou à exigence particulière.
    • Maitre en CP à 12 en REP +
      SG : le choix de réorienter les missions
      des PMQC est assumé. Oui les maîtres de CP à 12 ont été nommés après le mouvement, les enseignants concernés seront prioritaires pour une reconduction.
    • Nous demandons des éclaircissements concernant la carte scolaire et la façon de considérer ces postes. La question est prématurée semble-t-il puisque nous n’obtenons pas de réponse.
  • Aide administrative : Pas de réponse, hors sujet, nos collègues directeurs apprécieront…
  • Accompagnement des élèves en situation de handicap, nous dénonçons le manque de formation continue proposée aux PE titulaires.
  • Enfin nous demandons un GT sur l’harmonisation des modalités de préparation du CAFIPEMF.
    En effet, alors que la certification est maintenant académique des disparités départementales subsistent notamment dans le suivi des stagiaires PE.
  • Carte scolaire : nous demandons à être associés à la réflexion sur l’évaluation de la convention Nièvre.
  • Concours : 35
    recrutements de PES sur liste complémentaire (dont 27 en plus du concours) effectués à cette rentrée. Le DRH précise qu’il n’y en aura pas d’autre. Les nouveaux recrutements seront des contractuels (16 déjà surtout dans le 71). Ils seront accompagnés pour préparer le concours (ce sont pour la plupart des personnels de la liste complémentaire).
  • Nous dénonçons le blocage du mouvement interdépartemental au sein de l’académie. Quelques efforts ont été faits dans le 89 mais les demandes insatisfaites sont encore très nombreuses.
  • Fusion des corps des Psy scolaire et Co-psy :
    l’ensemble des formations sont-elles ouvertes à tous. Nous faisons remonter le souhait de personnels psy du premier degré de s’inscrire sur une formation proposée au PAF du second degré, pour les Co-psy. La SGA nous demande de lui faire remonter ces situations particulières pour voir si une solution peut être trouvée.

Second degré :

  • Nous demandons que les tuteurs des stagiaires en REP soient dans l’établissement afin de favoriser les échanges.
  • Fusion des régions BFC : nous demandons si des facilités de mutation entre Besançon et Dijon sont envisagées ? Non, la SGA comprend les inquiétudes des collègues lors d’une fusion. Pour le moment, ce n’est pas à l’ordre du jour.

Directeurs Délégués aux formations professionnelles

  • Remerciement pour l’avancement de la date de recrutement des futur néo titulaire
  • Il y a de plus en plus de collègues faisant fonction alors que des collègues inscrits sur la liste d’aptitude refusent des postes éloignés géographiquement. Nous demandons que l’acceptation de la mobilité soit un critère d’inscription sur la liste d’aptitude.
    SGA : il faut en débattre avec les personnes responsables de ces inscriptions.
  • Quid de l‘avenir de petits établissements ? Le DRH s’interroge sur le fait de savoir si un directeur délégué aux formations se justifie partout… La situation d’Avalon est citée…
    La SGA précise qu’après le GT du 27/06 sur la carte des formations de nouveaux temps d’échange sont envisagés.
  • Demande pour que le travail mis en place sur les besoins par établissement soit revu (suite à la réflexion de M Petitjean sur la nécessité d’un poste de DDFPT sur Avallon) : Il a été convenu que si un nouveau groupe de travail serait réuni à ce sujet le SN2D serait inclus au groupe de travail.
  • Nous avons rappelé qu’un groupe de travail s’est réuni le 27/06 sur la carte des formations
    à l’initiative du rectorat, nous remercions de nous y avoir invité. Par contre qu’en est-il des résultats, ce groupe de travail se réunira-t-il de nouveau avant la phase 2 du CPRDF ? Mme Chazal nous a répondu que s’il y avait un groupe de travail ce n’était pas pour une seule réunion et que d’autre rendez-vous serai programmés.

Personnels administratifs

  • Nous demandons la liste des postes vacants restés vacants à la rentrée. Pour
    la catégorie A : 8 postes de gestionnaires sont non pourvus, l’académie semble peu attractive. Le bilan de suivi des CAPA sera transmis prochainement aux commissaires paritaires.
  • Un bilan de l’affectation des contractuels nous sera aussi fourni.
  • RIFSEEP : la communication de la prime attachée aux postes pourrait attirer certains collègues lors des mutations. Le DRH répond que ce n’est pas possible. En effet, le RIFSEEP comporte une part individuelle.
  • Prime aux agents du rectorat non versée en établissement : nous regrettons ce traitement inégalitaire. La SGA précise que cette prime s’organise dans le cadre du CIA et que le A signifie annuel => pas gravé dans le marbre. Le DRH précise que cette prime a été versée aux agents du rectorat car ceux-ci ne sont jamais remplacés et que c’est l’ensemble des équipes qui pallient aux absences. (CIA Complément Indemnitaire Annuel)
  • Nous réitérons notre demande d’un groupe de travail afin d’étudier la cartographie des emplois en EPLE et dans les Services pour les 3 catégories de la filière administrative. Il est à souligner que les 2 taux afférents aux adjoints (G1 et G2) sont d’un montant identique.
  • CROUS : Fusion des CROUS de DIJON et de BESANCON

Nous faisons part de l’inquiétude de nos collègues qui n’ont toujours pas connaissance de la ville qui sera le siège du CROUS BFC. La SGA et le DRH n’ont pas non plus connaissance de cette information.

Assistantes Sociales

“La nouvelle circulaire relative aux missions du service social de l’Education Nationale est parue au B.O. n°12 du 23 mars 2017. Le 29 mai 2017, lors de la C.A.P.A. des assistantes sociales de notre académie, il a été convenu avec l’administration qu’un groupe de travail se constituerait, en vue de la mise en oeuvre de cette nouvelle circulaire dans notre académie. Afin de participer à ce groupe de travail, le SNASEN/ UNSA souhaite avoir connaissance de la (ou les) date(s) éventuellement fixée(s).”

Le DRH confirme que ce rendez-vous est toujours à l’ordre du jour et devrait intervenir au cours du premier trimestre.

ITRF

Le DRH nous rassure : oui un GT sur le RIFSEEP des ITRF va bien être programmé. Pas encore de date. La composition des délégations sera appréciée avec souplesse.



 
 
| Suivre la vie du site RSS 2.0 | Haut de page | SPIP | ScolaSPIP