Accueil > À votre rencontre en région > COMUE point de situation

COMUE point de situation

Article publié le jeudi 22 août 2019
  • Version imprimable

A la suite du CHSCT du 29 mars 2019 dont un des points à l’ordre du jour concernait la souffrance des personnels de la COMUE UBFC, les représentants de l’UNSA Education sont allés lundi 27 mai à la rencontre de ces personnels.
Pour rappel, l’université Bourgogne Franche Comté a vu le jour en 2015 et est constituée de 7 membres fondateurs dont les deux grandes universités pluridisciplinaires de Bourgogne et de Franche-Comté. Elle porte notamment les projets emblématiques et structurants du site Bourgogne Franche-Comté. Parmi ceux-ci : les programmes investissement avenir (PIA) tels que le projet Initiatives Sciences Innovation Territoires Économie (I-SITE), le projet Nouveau Cursus à l’Université (NCU), ainsi qu’une École Universitaire de Recherche (EUR). Elle a en charge également la formation doctorale.
Censée être fédératrice de projets la COMUE se retrouve au cœur d’enjeux financiers et de pouvoir. Son équipe dirigeante a démissionné en décembre 2018. Depuis un administrateur provisoire a été nommé jusqu’aux prochaines élections en mars 2020.
Lors de cette rencontre, nous avons pu constater le sentiment de souffrance au travail des personnels de la COMUE, pression au travail, précarité des postes, manque de visibilité et parfois sentiment de non reconnaissance de la part des autres structures sont les points principaux ressentis par ces personnels
L’UNSA éducation souhaite un retour au texte fondateur de la structure, elle souhaite qu’une vision fédérale de l’établissement succède à une concurrence stérile entre les établissements. Les outils et procédures doivent pouvoir être harmonisés et partagés afin que toutes les composantes de la COMUE puissent avancer ensemble.
La COMUE porte des projets d’envergure comme I-site ; tous les acteurs du monde universitaire en Bourgogne Franche Comté ont donc intérêt à faire en sorte que la structure qu’ils ont fondée fonctionne enfin dans les meilleures conditions pour l’avenir des étudiants et pour le rayonnement et l’attractivité de la recherche en Bourgogne Franche-Comté, nationalement et aussi à l’international. Cette amélioration du fonctionnement de la COMUE contribuera à améliorer le bien-être de ses personnels.
Nous souhaitons que les changements nécessaires soient rapidement trouvés. Et que dans l’immédiat, soit diligentée une expertise agréée en CHSCT relative à l’impact de l’organisation structurelle des services de la COMUE sur les conditions de travail des personnels.

Résultat de recherche d'images pour "COMUE UBFC"



 
 
| Suivre la vie du site RSS 2.0 | Haut de page | SPIP | ScolaSPIP