Accueil > Agir pour vous localement > En région > CTS commun aux deux rectorats

CTS commun aux deux rectorats

Article publié le vendredi 20 décembre 2019
  • Version imprimable

En présence des deux recteurs, secrétaires générales et secrétaires généraux adjoints, s’est tenu le 18 décembre 2019 le comité technique spécial conjoint aux services (rectorats et DSDEN) des deux académies de Dijon et Besançon, consacré exclusivement à la nouvelle organisation territoriale. 

Dans le cadre de la réorganisation, il est ainsi prévu, en plus de celles imposées par le décret, la création d’un service régional des affaires culturelles et de deux services inter-académiques : le service statistique et le service des examens et concours. 

Le recteur Chanet a précisé les motivations de ces créations :

Pour l’action culturelle et les statistiques, c’est la nécessaire coordination avec les services extérieurs à l’éducation nationale (respectivement la direction régionale des affaires culturelles, située à Dijon, et l’INSEE, situé à Besançon).

Pour les examens et concours, les services travaillent depuis de nombreuses années déjà au sein de regroupements académiques, sont rodés aux coopérations inter-académiques et pourront plus naturellement développer une collaboration au sein de la région académique ; de plus, certains concours dont l’organisation est trop lourde pour une offre de poste uniquement académique
pourraient être d’un point de vue organisationnel, ouverts au niveau inter-académique. Cela pourrait également être le cas pour certains examens qui concernent peu d’inscrits.

Les attributions par site (Dijon-Besançon) des différents services régionaux et inter-académiques seront précisées par des arrêtés spécifiques.

Pour ces services en construction, et les autres services qui demeurent académiques, les échanges sur les méthodes de travail, dans le but de faire émerger des coordinations efficaces, auront lieu au cours d’ateliers collaboratifs entre les gestionnaires, sans présence des hiérarchies pour libérer la parole.

A plusieurs reprises, l’administration a précisé qu’en nombre d’emplois, la réorganisation territoriale n’entraînerait pas de transfert de postes d’un rectorat vers l’autre, les équilibres démographiques entre Dijon et Besançon justifiant pleinement le nombre de postes implantés dans chacun des deux rectorats. Toutefois, les mesures nationales de rééquilibrage entre académies entraîneront des suppressions de poste, les académies perdant des élèves. 

Enfin, le recteur de région s’est engagé à informer davantage les personnels et leurs représentants ; il a regretté n’avoir pu le faire avant, l’organisation régionale proposée par les deux recteurs ayant été validée tardivement par le ministère.



 
 
| Suivre la vie du site RSS 2.0 | Haut de page | SPIP | ScolaSPIP